dimanche 7 mai 2017

le mystère des comptes Twitters bloqués à la veille du second tour. / mystery of accounts Twitters blocked on the eve of the second round

le mystère des comptes Twitters bloqués à la veille du second tour

Est-ce le scandale étouffé dans l'oeuf de ce que l'on appelle les #Macronleaks ou fuites journalistiques qui révèlent que M.Macron aurait ou aurait eu une société offshore dénommée La Providence dans le paradis fiscal de l'île de Nevis,
Est-ce un excès de nervosité des Rg français ou des hakers du mouvement En Marche ?
Est-ce la peur de la propagation d'un large mouvement anti
Ou pour empêcher aux opposants de s'agglomérer contre Macron
Mais nous avons pu constater des dizaines de comptes bloqués sur le site Twitter
Leur point commun ? Etre tous des comptes Twitter nationalistes, de réinformationde droite ou tout simplement rebelles aux doses mortelles de radiation de doxas bombardée à tous français depuis quelques mois.
J'ai moi même vu disparaître des dizaines de followers.
 
 
 
On pouvait penser que ce n'étaient que des comptes crées pour les besoins de la campagne, mais visiblement non comme on peut le lire ici par le camarade Duc d'Austrasie  :
 

 
 
La dernière fois que j'ai pu constater ce genre de purges c'était à l'occasion des campagnes anti Manif Pour Tous. Mon compte avait subi toute sortes de désagréments et tentatives de manips.

 
Il semble que le lien de causalité avec les menaces sur les journalistes de plainte pénale s'ils venaient à révéler de fausses informations sur Macron puisse être fait.
soient aussi à l'oeuvre sur Twitter.
On s'interroge sur de telles pressions.
Comment enquêter et investiguer pour découvrir qu'une information est fausse ou vraie si on est menacé pénalement... Que reste t-il de l'indéendance des journalistes.
De telles pressions ne viennent pas du camp de la droite souveraine, c'est sûr.
 

The mystery of accounts Twitters blocked on the eve of the second round


Is it the scandal stifled in the egg of what is happended the #Macronleaks or newspaper leaks that reveal that Mr. Macron would have or would have had an offshore company called Providence in the tax haven of the island of Nevis,Is it an excess of nervousness of the French RGs or the hakers of the En Marche movement?Is the fear of the spread of a large anti-movementOr to prevent opponents from agglomerating against MacronBut we have seen dozens of accounts blocked on TwitterTheir common thread? Being all of the nationalist Twitter accounts, right-wing reincarnation or simply rebellious to the deadly doses of doxas radiation bombarded at all French in recent months.I myself saw dozens of followers disappear.One might think that these were only accounts created for the needs of the campaign, but obviously not as one can read it here by the comrade Duke of Austrasia:

 
The last time I was able to see this kind of purges was the anti-Manif Pour Tous campaigns. My account had suffered all sorts of inconvenience and attempted manipes.

 
It seems that the causal link with the threats to journalists of criminal complaint if they revealed false information about Macron are also at work on Twitter.There are questions about such pressures.How to investigate and investigate to discover that information is false or true if one is criminally threatened ... What remains of the independence of the journalists.Such pressure does not come from the camp of the sovereign right, for sure.

 

samedi 6 mai 2017

Présidentielles 2017 : il n'y aura pas de divine providence / French presidential election :there will be no divine providence

Il n'y aura pas de divine providence


Parce que l'imbécile continuera à regarder le doigt plutôt que la lune qu'on lui désigne, l'électeur français continuera à voter en fonction de qui les médias lui désignent, de celui qui aura eu le dernier mot ou qui présentera la mise en pli la plus conforme à l'image d'Epinal qu'on lui a brossé.
Ce 7 mai, alors que l'électeur bouffi ira poser son bulletin de vote en exerçant poussivement son effort démocratique bien pensant dans l'urne, il aura la satisfaction de ne pas voter Front National. Il rend ainsi un culte aux injonctions d'en haut.
Même pas l'originalité de foutre en l'air le système qu'on lui dicte de reconduire, il votera pour ce système qu'il a vaguement protesté.
Bouffi de conformisme bourgeois démocrate et l
Car le pire c'est que ce ravi de la crèche va se sentir fier d'avoir lutté contre "l'esstermmisssime" contre le "péril fassssssiste" de choisir plutôt la gastro que le choléra, sachant que la peste est déjà là installée dans le pays, qu'il aura l'impression de communier comme un con à une liturgie dont ile ne comprend aucun sens.
Petit Français mauvais croyant en son pays, a oublié son catéchisme et préfère l'oecuménisme que de maintenir
En cela petit français conformiste BFMisé tu es pitoyable et ne mérite que de t'enliser.
Les islamistes, pourtant tes ennemis désignés, t'ont dit craindre le FN, les banksters t'ont dit craindre le FN, les racailles t'ont dit qu'elles redoutaient le retour à l'ordre annoncé par le FN et toi, tu vas voter Macron car on t'a dit que si tu franchissais l'épouvantail rubicon médiatique, tu allais voir ton malheur.
Si petit français a peur de cet épouvantail, de perdre son petit confort, alors imaginez le rétablir l'ordre dans sa rue, dans sa famille, derrière sa fourche ou son fusil.
Si tu as déjà peur dans le secret de l'isoloir, si ta main tremble devant les urnes, alors tu ne mérite pas qu'on aille se faire tuer pour toi.

Je ne suis pas du FN, je n'aime pas leur doxa socialisante et laïque.
Je suis royaliste et catholique.

Et j'ai compris que pour avoir un pays ordonné, rétabli, fort, il faut accepter de faire un effort,
Celui de soutenir ce qui va dans le sens de la force.
Je me fous de la prospérité, Les impôts nous rincent déjà suffisamment.
Je me fous de ce que pensent Madame Merkel et nos voisins, la vraie souveraineté est de penser par nous même et de nous doter d'outils de souveraineté.
Marine le Pen est un outil de souveraineté.
Macron n'en est pas.
Voter pour elle ne me fait pas peur.
Ce qui me fait peur c'est l'impuissance permanente de notre pays, du plus haut placé, volontairement impuissant par traîtrise à son peuple, au plus modeste qui voit ses terres et ses enfants tragiquement sacrifiés.
Ce qui me fait peur c'est que la majorité des français regrettent amèrement de ne pas avoir fait le choix du redressement national à temps.

Il n'y aura pas de Jeanne d'Arc car vous ne priez plus, il n'y aura pas de débarquement du 6 juin 1944 car les Us se rient de vous voir tiers mondisés
Il n'y aura pas d'autres divine providence.

Version anglaise :

There will be no divine providence


Because the fool will continue to look at the finger rather than the moon he is designated, the French elector will continue to vote according to whom the media designate him, whoever has had the last word or who will present the The most conformable to the image of Epinal that was brushed to him.This 7th of May, when the puffy elector will put his ballot paper by exerting his democratic effort well thinking in the urn, he will have the satisfaction of not voting Front National. He thus renders a worship to the injunctions from above.Not even the originality of cum in the air the system that is dictated to him to return, will vote for this system that he vaguely protested.Bouffi of Democratic bourgeois conformism and lFor the worst is that this delight of the crib will feel proud of having fought against the "esstermmisssime" against the "peril fassssssiste" to choose rather gastro that cholera, knowing that the plague is already there installed in The country, that he will have the impression of communicating as a con to a liturgy of which he understands no meaning.Little Evil French believing in his country, has forgotten his catechism and prefers ecumenism to maintainIn this little French conformist BFMized you are pitiful and deserves only to get bogged down.The Islamists, your designated enemies, have told you to fear the FN, the banksters have told you to fear the FN, the scum told you they were afraid of the return to the order announced by the FN and you Go vote Macron because you were told that if you crossed the scarecrow rubicon media, you were going to see your misfortune.If little French is afraid of this scarecrow, to lose its comfort, then imagine to restore order in his street, in his family, behind his pitchfork or his gun.If you are already afraid in the secret of the polling booth, if your hand trembles in front of the urns, then you do not deserve to be killed for you.I am not from the FN, I do not like their socializing and secular doxa.I am a royalist and a Catholic.And I understood that to have an orderly, restored, strong country, one must accept to make an effort,That of supporting what goes in the direction of the force.I do not give a damn about prosperity. Taxes are already rinsing us enough.I do not care what Mrs Merkel and our neighbors think, the real sovereignty is to think for ourselves and to equip us with tools of sovereignty.Marine le Pen is a tool of sovereignty.Macron is not.Voting for her does not scare me.What frightens me is the permanent impotence of our country, from the highest position, voluntarily impotent by treachery to its people, to the most modest who sees his lands and children tragically sacrificed.What scares me is that the majority of the French bitterly regret not having made the choice of the national recovery in time.There will be no Joan of Arc because you do not pray any more, there will be no disembarkation of June 6, 1944 because the Us laugh to see you thirdThere will be no other Divine Providence.





samedi 15 octobre 2016

L'Eglise s'est faite tweeteriser

L'Eglise s'est faite tweeteriser

sur cette image : écoeurement total dans ce genre de happening, sorte d'hyper démonstration du Pape en femen inversée  se prenant pour le Christ qui selon lui aurait fait pareil;
Baise les pieds de pauvres réfugiés que l'on imagine musulmans,
Et en s'agenouillant devant eux qui ne peuvent comprendre le don de soi christique il ne récoltera que le mépris de ces gens (il suffit de voir leur regard).
Il l'a fait pour les toxicomanes d'Argentine, il le fait pour les migrants, que des images, eux réduits à l'état d'images.
Réfugiés migrants et Église tweeterisés tous ensemble dans cette photo en une sorte de ratatouille catholique dont personne ne sort grandi.
 


Depuis Vatican 2, comme dans les autres domaines de la civilisation (famille, culture, politique...), l'Eglise a été sommée de se moderniser.

Sacrifiée sur l'autel du veau d'or moderne, mise en demeure de se "jeunir", l'Eglise est devenue comme un comte tweeter.
Elle se résume aujourd'hui à communiquer en 140 caractères.
A faire du sensass' et à parler aux masses.
140 misérables caractères pour résumer ce que 2000 ans de théologie et d'écritures saintes ont expliqué avec tellement de beauté, ferveur et de précision.

La foi en 140 caractères, la litrgie 2.0 tout cela contribue bien sûr à appauvrir le sens et la portée des enseignements du Christ. Tout cela assèche la foi.

Et le Pape en chef d'agence de communication se complaît dans ce rôle.
Certains ont dit que l'Eglise est devenue une O.N.G. c'est vrai.
Ce n'est pas la mienne. Je n'adhère pas aux statuts de l'assoc des témoins d'Emmaüs si j'ai été fait soldat du Christ.
cela fait juste oublier le Christ.

Vous sentez vous aussi cet appauvrissement ?
Vous le sentez l'oubli latent et tenace qui efface peu à peu les témoignages des grandes âmes?
Vous sentez la pauvreté de ces 140 caractères ?
vous sentez l'affaissement et la mutation de notre Eglise ?

Y a t-il d'autre choix que de revenir à la Tradition ? Je ne crois pas.




dimanche 7 août 2016

Pour le retour des contrôles d'identité


Pour le retour des contrôles d’identité

La guerre contre le terrorisme est lancée selon nos dirigeants. Avec l’affichage de mollesse et d’impuissance non avouée dignes d’un Front Populaire face à l’hitlérisme, le pouvoir actuel prétend défendre les français à coup d’incantations d’état d’urgence de pacotille et de menaces en l’air.

Ces mesures qui n’ont nullement empêché notre pays de perdre plus de 300 de nos concitoyens en un peu moins de 2 ans, de compter nombre de blessés, d’invalides et de familles éplorées, sont des mesures où le bon sens et la réelle volonté de mettre fin au terrorisme font défaut. Nous avons donc droit à de jolis soldats dans nos rues, pour rassurer le quidam ; c’est bien, ça fait très « guerre contre le terrorisme » mais des patrouilles sans contrôles, c’est parfaitement inutile.

Aujourd’hui l’objectif annoncé est de détecter, anticiper, dissuader et neutraliser les terroristes de tous poils qui désormais sont des civils qui se revendiquent des combattants sans signes apparents distinctifs. Certains sont fichés, d’autres non. Ce fichage d’ailleurs est très impropre à empêcher le passage à l’acte de ces personnes fichées puisque visiblement rien n’est fait pour compliquer et surveiller leur vie.

Dans un tel contexte, on s’étonne de l’absence de contrôles d’identité. Il s’agit pourtant d’une vraie mesure de prévention et de pression qui devrait s’imposer dans cette période. Il a l’avantage de ne pas gêner le citoyen ou le résident étranger en situation régulière (avec titre de séjour ou ayant le statut de réfugié / demandeur d’asile).

Sans devoir faire de sondage, l’opinion publique y serait tout à fait favorable. Il faut en effet s’attendre à ce que la mise en place de contrôles d’identité ne soient pas impopulaires, et qu’ils aient même la faveur du peuple inquiet et soucieux du retour à un ordre public minimal. Ce serait même un succès électoraliste redoutable : un gouvernement qui aurait le courage de rétablir ces contrôles damerait le pion à Marine le Pen, à la droite hésitante et présenterait un gage de sérieux face aux enjeux de sécurité dont nos concitoyens sont soucieux en priorité.

Le BREXIT s’est ne l’oublions pas, décidé outre-manche sur une question d’ordre public migratoire et de volonté de recouvrer une souveraineté des frontières du Royaume Uni.

Nous avons dans le passé connu des succès à rétablir ces contrôles : la Bataille d’Alger est un exemple de rétablissement de l’ordre public dans un climat pré-insurrectionnel ; la chasse et la répression du terrorisme passaient par les patrouilles, les fouilles et les indispensables contrôles d’identité systématiques.

Personnellement depuis Charles Pasqua, je ne vois plus guère de ces opérations de contrôle d’identité. Pourtant ces opérations, alors décriées par la gauche, avaient pour objectif de filtrer les citoyens et ressortissants étrangers sur notre sol en écumant les personnes en situations irrégulières (ce qui demeure une infraction) les personnes recherchées délinquantes et à arrêter ou éloigner ceux que les Lois de la République désignent comme menaçant l’ordre public.

Depuis ces années, ces contrôles ont été lâchement sacrifiés sur l’autel du vivre ensemble et de la doxa « tout le monde est beau, tout le monde est gentil ». Aussi sans doute ont-ils été arrêtés par impuissance politique à ne pouvoir techniquement arrêter, détenir, expulser ou mettre en œuvre une réelle politique pénale.

J’ajouterai que les Libertés publiques n’y perdraient en rien puisque l’arsenal pénal a été depuis longtemps validé sur le plan constitutionnel et que les contrôles trouveraient parfaitement leur place dans un cadre d’état d’urgence.

A l’inverse, l’absence de mesures de terrain efficaces renforcent le sentiment d’insécurité et la conviction profonde des citoyens qu’ils sont délaissés et abandonnés à leur sort, avec ce corolaire immédiat qu’est le recours à l’autodéfense, antichambre de la guerre civile permanente.

Conclusion : cette mesure simple d’un retour des contrôles d’identité permettrait de contenter et rassurer les citoyens, retrouver un électorat déçu, inquiéter la racaille et regagner la confiance des citoyens.

Bien malin qui saura profiter de cette mesure, les clés du pouvoir seront à lui.

A l’inverse, nous ne pouvons que constater et déplorer le renoncement - volontaire bien sûr- de l’Etat à recourir à ces contrôles : toute inaction des forces de police est voulue par le pouvoir qui a en réalité les moyens de rétablir une sécurité publique quasi-totale.

La conclusion s’impose d’elle-même : les forces de police sont mobilisées à autre chose c’est-à-dire à faire tenir l’ordre politique et le pouvoir en place plutôt que défendre la veuve et l’orphelin et éradiquer vraiment les menaces terroristes et risquer de contrarier un électorat ethnique ombrageux.

L’Histoire saura se rappeler de cette impuissance traîtresse à la Nation.

mardi 5 juillet 2016

La guerre civile n'aura pas lieu

 
"Non le putsch de Troie n'aura pas lieu bande de mollusques"


Alors que les menaces de tous poils affutent leur lames sur le dos de l'Europe et bien entendu de la France, on entend du plus simplet quidam jusqu'à l'élite journalistique ce poncif  "la guerre civile en France est pour bientôt" et aussi le truculent
"Et tenez vous bien ça va péter !".

Ce genre de cris de guerre sortant de la bouche de soixantenaires citadins bien rangés aux ongles manucurés (j'aurais presque dit "bourgeois" si je ne m'interdisais de reprendre le vocabulaire des caricaturaux trostkystes) sont annonés entre la poire et le café .

Comme un pékin planqué loin du front, les déclarations de principe puent la faiblesse, le pétard mouillé et la débandade en rase campagne.

Si "ça va péter" comme disent ces braves gens, ils espèrent surtout que cela viendra des autres. Les militaires, les gendarmes pour ceux qui phantasment un putsch d'Alger de grand papa, les identitaires pour ceux qui imaginent que notre pays contiendrait une réserve insoupçonnée de bataillons de jeunes résistants, de cagoulards bien formés et financés par Putin ou le Pape, le problème de ces gens là c'est que s'il veulent la guerre, ils préfèrent qu'elle soit faite par les autres.
En somme ils comptent sur la révolte des autres.

Entre la dévirilisation occidentale et l'atrophie patriotique, les muscles de la révolte sont soit
anémiés, soit génétiquement stériles, le tout avec un cerveau dont les instincts primitifs de sauvegarde-défense-combat pour la survie se sont mués en "ils vont voir ce qu'ils vont voir en 2017".

Ils vont voir en effet lorsque le choix qu'il leur sera offert sera de choisir entre le formolique Juppépé, la paire d'as socialo hystérico néocons Macron-Valls, le duo gagnant mais perdant au second tour Lepen-Lepen, rien ne sera vraiment la révolte promise.
Belle frustration en perspective.
Nous ça fait depuis  des décennies que l'on sait que c'est cuit, que la seule révolution à faire est vouée à l'échec face aux forces de parasitisme que compte la France.
La situation que l'on vit ça fait depuis le 6 février 1934 qu'on la subit.
Et nous, réactionnaires royalistes ou anars de droite, nous savons que cela ne marchera pas .
Car rien n'a vraiment changé depuis même si la cocotte minute populaire n'a jamais été aussi gonflée à bloc.
Le peuple demande à se soulager la soupape mais n'en a pas les tripes. 
Il sent le joug d'années d'escroquerie de ces bandes organisées qui pompent notre pays, des Cahuzac, Thévenoud, Augier, Saal et encore bien d'autres, de droite ou de gauche, ces bandes communautaristes, ces satyres de la nation, ces parasites  métastasés, qui mettent en coupe réglée vos impôts, vos maisons, vos familles, vos valeurs et vos vies.

Les peuples le sentent et les dirigeants le savent. Le grand marché a digéré le communisme, phagocyté l'écologie, il digère maintenant les peuples pour les recracher en bouillie liquide infâme.

Nous refusons d'être liquidés mais ce ne sera pas avec des révoltes de bistrot que nous le ferons savoir.

La guerre civile elle sera médiocre, horizontale, faite d'affrontements permanents entre citoyens et racailles, entre citoyens racaillés et allogènes énervés, mais jamais entre Valls et vous, jamais entre Macron, Juppé, Macron, Najat et vous.
Pas d'armée à la rescousse, pas de gendarmes soulevés avec le peuple.
Le courage et l'union manquent.
Comme en 1940.
En guise de guerre civile nous aurons les larmes et le sang, et la superstructure des marquis des médias et castes économico politiques s'en sortira toujours.

Le futur quinquennat sera une belle couillonnade.
Vous n'aurez pas votre guerre civile
Et je ne tirerai pas le premier à votre place.
 



dimanche 7 février 2016

Le soldat invisible


Le soldat invisible
 
 

C’est en paraphrasant la formule de Robert Redeker Le Soldat Impossible par ce titre de son essai sur le soldat invisible que je rappelle les données de la situation conflictuelle actuelle à l’œuvre en France et en Europe :
1. Le soldat invisible c’est la figure du combattant qui a disparu de nos écrans et de nos rues : c’est celle du soldat français, que l’on ne voit plus guère qu’en troupe humanitaire dans les médias ou les super vigiles qui patrouillent dans les rues de nos villes. Les figures de nos héros des batailles anciennes ou récentes ont disparu. Elles sont même cachées, conspuées ou dégradées (cf. L’inauguration de la rue Denoix Hélie de Saint Marc à Bézier en 2015 qui a provoqué tant de protestations).

Les soldats visibles sont en réalité désarmés : du Général Morillon ou des soldats renversés dans nos rues par des islamistes, ils sont en fait des images d’Épinal.

Toutefois, derrière ces hommes il y a un feu qui couve : des feux de lointaines batailles, des restes modestes mais réels de cette vieille nation de combattants : il y a un des braises de la tradition militaire millénaire. Cela, par la force de la tradition, la France l’a maintenu.

2. Le soldat invisible c’est aussi l’ennemi invisible : cet ennemi qui ne dit pas son nom car en Europe nous avons renoncé à le nommer, nous n’osons pas désigner ni son origine, ni sa religion ni même son uniforme. Ce soldat peut à sa guise viser des cibles à dans nos rues de France, nos femmes, nos enfants, nos policiers, nos militaires…et nous n’avons pas le droit de le désigner.

On ne dit pas le nom de l’ennemi, on l’appelle « terroriste », « déséquilibré », « radicalisé »…

Renoncer à nommer l’ennemi est déjà lui accorder une victoire …

3. Une guerre invisible : si le terroriste est un soldat, pour qui se bat-il ? Pour quelle cause ? C’est un agent avancé de quelle armée ? De ces gens qui se revendiquent fous d’Allah, on n’ose les désigner.

Cette guerre est déjà engagée contre ces fous d’Allah. La guerre devrait être beaucoup plus stricte alors si c’était vrai, ce serait l’engagement civil comme militaire, la montée des normes et des réactions populaires, policières, militaires, sociales, etc. or nous constatons une apathie et une absence de réaction. Le peuple muselé ne peut même pas désigner d’ennemi sans être conspué à coup de PaDamalgamme

Dans cette guerre invisible nous avons perdu la 1ère bataille : celle du moral. La défaite est entretenue par les images et la propagande des milices islamistes, la sidération des peuples face aux mœurs guerrières et barbares du vrai ennemi musulman est une défaite mentale et morale considérable.

La peur a gagné les murs de notre vieille cité Europe.

4. La 5ème colonne invisible : le soldat invisible c’est aussi l’impuissance dans laquelle les Etats vous mettent pour ne pas vous révolter et vous défendre. C’est cette guerre des autorités pour empêcher que vous vous entriez en guerre et vous vous transformiez en soldats.

Les autorités vous culpabilisent voire vous force à pactiser avec l’ennemi. Les autorités de Bruxelles  vous l’imposent même comme avec le million par an de migrants qui entrent. Cauchemar subventionné, ils vous imposent des réfugiés certes mais parmi eux des soldats et des candidats à détester vos nations. L’Allemagne ainsi nourrie au « besser rot al stot » (plutôt rouge que mort) vous enjoint de dire maintenant « besser muslim als fascist » (plutôt converti à l’Islam que nazi).
**
*

C’est à la faveur de l’arrestation du Général 4 étoiles PIQUEMAL, ancien patron de la légion étrangère, ancien membre du cabinet militaire de 3 Premiers ministres socialistes, arrêté ce samedi 06 février 2016 à Calais lors d'une manifestation anti-migrants interdite et se tenant à l'appel de PEGIDA que la figure du soldat ressurgit en France.

A l’origine de cette tentative de faire empêcher l’émergence d’un soldat en politique, on trouve l’indignation sélective du super préfet Cazerneuve et de ses fonctionnaires.
la preuve que l'Etat veut les soldats restent invisibles:
Lorsqu'ils apparaissent, on les arrête
Calais arrestation du Gal Piquemal
 

Cazerneuve qui avait laissé Paris saccagé par les manifestant pro Hamas en 2014 et disons le vu les drapeaux en arabe, pro état islamique, est aujourd’hui intraitable contre un gradé de la légion car les détecteurs anti nationaliste se sont affolés. La figure du Général sans doute, cette aversion pour les hommes d’action et la hantise du soldat méritant ont eu raison de la raison. L’Etat Ps a retrouvé ses réflexes de 1934 et du Préfet Chiappe contre la Cagoule et les Ligues…

Fantasmes de 3ème République

Je pense que ce général 4 étoiles doit bien rire en pensant qu’il va être jugé pour avoir manifesté pour la France et avoir agi contre ce beau monde concussionnaire.

Les tragédies qu’accumule la France sont autant de lignes de front qui ne veulent pas dire leur nom.

Une de plus de Calais jusqu’à Marseille.

La guerre sera un long poison interne à la France et je conchie ceux qui le propagent dans ses veines

Mise à jour  du 06/07/2016
Il est apparu que des policiers ont refusé d'arrêter le Général Piquemal et qu'au vu des uniformes de ceux qui l'ont arrêté, il s'agissait de personnels de la police municipale.
Autre information : le Général a été relaxé des poursuites par le Tribunal de Boulogne sur Mer.
 

samedi 9 janvier 2016

"Avanti Raggazzi di Buda, avanti ragazzi di Pest" ou la vraie Europe dure

Moi, européen au sang mêlé d'européens solidaires, fiers et droits, réunissant la couronne de France et la Sainte couronne des rois des confins de l'Est, je souhaite rappeler aux barbares de tous poils que l'Europe c'est aussi ce son :
et je souhaite aussi rappeler qu les européens ne sont pas tous endormis comme les français avachis par la socialie.
Voici un petit tour du côté de l'Italie et la Lazio de Rome: